Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Gard > Le Collectif des déboulonneurs du Gard à Nîmes

Le Collectif des déboulonneurs du Gard à Nîmes

Article publié le mercredi 28 février 2007

Pour ce premier barbouillage à Nîmes, le samedi 24 février 2007, le rendez-vous était donné à 14h devant le Centre Pablo Neruda.

La douzaine de sympathisants, dont certains ont fait le trajet depuis les Cévennes pour venir soutenir le Collectif, se regroupe à l’angle de la rue du Mail et de la rue Ernest Renan, autour du panneau choisi pour le barbouillage : un 4 mètres par 3 de l’afficheur délinquant De Cecco, placé en toute illégalité au ras du sol. Le barbouilleur n’aura pas besoin d’escabeau !

Les journalistes sont de la partie : La Marseillaise, Le Midi Libre, France Bleu Gard Lozère et France 3 Languedoc-Roussillon ont répondu à notre appel. Après quelques interviews, la présentation du Collectif et le rappel des consignes de non-violence, l’action proprement dite commence.

Le barbouilleur inscrit d’un aérosol affirmé « Trop de pub ! » en lettres rouges et jaunes tout en répondant avec flegme aux questions des journalistes, tandis que retentit la désormais célèbre chanson du Barbouilleur des Lilas. Une affiche « 50 cm x 70 cm » au format idoine est également apposée sur le panneau, rappelant ainsi la principale revendication du Collectif.

Parmi les personnes présentes, Henri Arnal, coordinateur du collectif nîmois des usagers de la voie publique, s’insurge contre les sucettes, obstacles urbains qui font des trottoirs un véritable parcours du combattant pour ceux qui choisissent de se déplacer en ville autrement qu’en carcasse de ferraille.

Voyant que les forces de l’ordre n’interviennent pas, les déboulonneurs remercient chaleureusement les sympathisants pour leur soutien et insistent sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un barbouillage ponctuel : telle la goutte d’eau qui creuse lentement mais sûrement la pierre, le Collectif trouve sa force dans la constance de son action. Il est donné rendez-vous le 9 mars à Alès, pour le procès des deux barbouilleurs d’Anduze.

Les échos de l’action dans les médias régionaux sont satisfaisants : les différents reportages indiquent clairement quels sont les objectifs du Collectif et les raisons de son action, sans oublier de mentionner la date du procès d’Alès.

Article du Midi Libre édition de Nîmes, dimanche 25 février 2007

Article du Midi Libre édition de Montpellier, dimanche 25 février 2007

Article de la Marseillaise, lundi 26 février 2007

Reportage de France 3, 19/20 Languedoc-Roussillon, samedi 24 février 2007

Reportage de France Bleu Gard Lozère, l’info du 25 février 2007, format mp3 ou format libre ogg (pour lire les fichiers au format libre .ogg, téléchargez le lecteur suivant)

Voir les photos de la galerie



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton