Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > La Rochelle > Compte rendu de l’action de février 07 à La Rochelle

Compte rendu de l’action de février 07 à La Rochelle

Article publié le lundi 5 mars 2007

Le collectif des déboulonneurs17 a effectué sa 3ème action de désobéissance civile le vendredi 23 février vers 18h en inscrivant, sous les yeux d’une trentaine de sympathisants, ses revendications sur deux panneaux publicitaires 4x3m déroulants proches de la piscine de La Rochelle appartenant à l’afficheur J.C. Decaux. On pouvait lire "la pub envahit l’espace public...et les esprits ?" ou bien encore "cause juste support démesuré" sur une affiche pour une cause de solidarité (ce qui a permis de lancer un mini-débat), ainsi que l’habituel cadre "50 x 70cm" qui représente la principale revendication du collectif : limiter la taille des affiches à cette dimension. Le site étant non piéton, les militants sont allés informer les automobilistes arrêtés au feu rouge. Ces derniers dans leur grande majorité étaient favorables à nos revendications.

La police quant à elle était présente au moment de l’action mais avait ordre de ne pas interpeller les citoyens barbouilleurs. Nous déplorons qu’aucun journaliste n’étaient là au moment du barbouillage mais, depuis, deux radios locales (Hélène FM et Alouette) nous ont contacté pour faire des interviews téléphoniques et un journaliste de sud-ouest nous a invité dans ses locaux ce qui nous a permis d’avoir un article dans l’édition du 28 février avec une photo de l’action du mois.

Le collectif, créé en 2005 à Paris et qui depuis a fait des émules en province comme ici à La Rochelle, lutte contre l’omniprésence de l’affichage publicitaire dans l’espace public, combat dans lequel la majorité des hommes et des femmes politiques refusent toujours de prendre position, à se demander si les enjeux économiques ne prendraient pas le dessus sur l’éthique. Devant la démission des pouvoirs publics face aux lobbies des afficheurs, le collectif invite les citoyens à effectuer des actions symboliques de désobéissance civile non-violente tous les quatrièmes vendredi du mois à travers toute la France pour qu’à terme des procès soient engagés et permettent au débat public d’exister.

Le collectif rochelais est bien déterminé à continuer et prévoit une prochaine action le vendredi 23 mars vers 12h30 (le lieu sera communiqué publiquement une semaine avant). Si vous souhaitez participer n’hésitez pas à prendre contact avec nous par mail.

Voir les photos de cette action



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton