Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Lille > Compte rendu de l’action des déboulonneurs lillois du 22 juin (...)

Compte rendu de l’action des déboulonneurs lillois du 22 juin 2007

Article publié le dimanche 1er juillet 2007

Alors que nous n’avions pas organisé d’action au mois de mai, rendez-vous est pris le 22 juin à 19h en face du Théâtre Sébastopol, rue Solférino (l’une des plus grosses artères lilloises) d’où nous attend, à 100m de là, un panneau 8m2 tout neuf de marque CBS. La belle aubaine ! A l’arrivée au point et à l’heure de rendez-vous, c’est la surprise ! 200 à 300 personnes patientent devant le théâtre. Mais la joie retombe quand nous apprenons qu’ils attendent d’entrer pour le concert de Nolwenn Leroy. Faisant fi de cette concurrence déloyale, et alors que la cinquantaine de sympathisantEs antipublicitaires s’était regroupéE à quelque pas de là, Alessandro invite tout ce petit monde à participer avec nous au 8ème barbouillage lillois. Face à ces regards parfois éberlués, souvent curieux, mais jamais réprobateurs, Alessandro annonce le principe de notre action ainsi que nos principales revendications. Pendant ce temps, les militantEs déboulonneurs profitent de cet amas de citoyens consommateurs de "produits culturels" pour leur transmettre des tracts et entamer la conversation. A la fin de la présentation, la quarantaine de sympathisantEs se rend vers le lieu du barbouillage, sans avoir pu convaincre ces consommateurs de concerts de nous rejoindre.

A l’arrivée devant le panneau, nos deux barbouilleuses, armées de leur échelle et bombe de peinture rouge, entament le barbouillage par un « NON à l’invasion publicitaire » efficace, avant de s’attaquer à l’autre face en demandant « Ici, bientôt un arbre ? ». Au bord de la route, les militantEs tendent des tracts aux automobilistes. Les réactions sont diverses jusqu’à ce qu’une petite vieille, affectée par toute cette agitation de gauchistes nous invite à ne pas perdre notre temps et à retourner travailler. Plus tard une insulte fuse : « Vous êtes cons, cons comme un champ de bites ! ». Ayant touTEs notéEs la pertinence de son propos, je décide alors de le relater dans ce compte rendu.

A quelques pas du panneau, des citoyenNEs en armes de la Compagnie Républicaine de Sécurité fixent cette action sur une bande vidéo. Adrien, notre contact police du jour, va à leur rencontre pour se faire entendre dire qu’il n’y aura pas d’arrestations aujourd’hui. Flûte ! De par cette réaction, il nous apparaît que des consignes ont été passées pour ne jamais nous arrêter. Libre à chacun d’en tirer ses conclusions. Nous remarquons également l’absence totale de journalistes alors qu’une interview de deux déboulonneurs, passée le matin même dans le canard local, annonçait la tenue de ce barbouillage.

L’action se termine par des prises de paroles au mégaphone, suivies de l’entonnement de la Chanson du Barbouilleur sur un air de Déserteur.

En tout et pour tout, 45 minutes auront suffi aux barbouilleurs lilloisES pour porter du bout de leur bombe leurs revendications antipublicitaires et de réappropriation de l’espace public.

Article de Nord Eclair du 22 juin



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton