Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Montpellier > 200 euros avec sursis pour les 2 déboulonneurs de Montpellier

Communiqué de presse

200 euros avec sursis pour les 2 déboulonneurs de Montpellier

Article publié le mardi 4 juillet 2006

Le délibéré du procès des deux déboulonneurs, Jean François Lenoir et Geoffroy Maguet, a été rendu aujourd’hui par le Tribunal Correctionnel de Montpellier. Ils sont reconnus coupables de dégradation légère en réunion et condamnés chacun à une peine d’amende avec sursis d’un montant de 200 euros.

Ils ont comparu le 27 juin dernier après avoir été poursuivis pour dégradation du bien d’autrui sur la voie publique. Ces poursuites faisaient suite à la première action de barbouillage du Collectif des déboulonneurs montpelliérain qui s’est déroulée le 25 février 2006. Lors de cette action ils ont barbouillé un panneau publicitaire à la bombe de peinture à visage découvert et de manière non-violente et responsable.

Le parquet, après avoir accepté la requalification des faits en dégradation légère en réunion, avait requis pour chacun 200 euros d’amende. Lors du procès, cinq personnes ont souhaité se porter comparants volontaires, revendiquant ainsi leur complicité. Le jugement d’aujourd’hui a refusé de prendre en considération ces comparants. Maître François Roux avait demandé lors de sa plaidoirie une dispense de peine, rappelant notamment que les faits s’inscrivent dans une démarche de désobéissance civique. A l’audience, trois témoins moraux ont été entendus : Paul Ariès, politologue et spécialiste de la publicité, Maurice Pergnier, linguiste et François Jourde, cofondateur du mouvement.

Le Collectif exprime sa satisfaction d’avoir pu s’expliquer en justice. Il affirme sa détermination à poursuivre sa démarche jusqu’à obtention d’une loi plus restrictive sur l’affichage dans l’espace public. Notre revendication principale est la limitation de la taille d’affichage à 50x70 cm. Nous vous donnons rendez-vous fin septembre pour les prochaines actions.

De plus le Collectif appelle à un large soutien. Après le Gard, Lille, Lyon, le Mans, Montpellier, Paris, Rouen et Toulouse nous invitons toute personne intéressée à nous contacter pour créer un Collectif local. Un appel à don est lancé pour aider les prévenus à couvrir leurs frais de justice. Vous pouvez envoyer vos chèques à l’adresse suivante en précisant "Montpellier" au dos.



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton