Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Rouen > Compte-rendu de l’action du 19 juin 2009 à Rouen

Compte-rendu de l’action du 19 juin 2009 à Rouen

Article publié le vendredi 26 juin 2009

Heure approximative de l’action elle-même : en vélo, de 20h30 à 22h30, par deux équipes très mobiles.

Lieu précis de l’action : Mont-Saint-Aignan (rue du Mont aux malades, place Colbert), Notre-Dame-de-Bondeville (rocade Nord, place de la demi-lune), Maromme et Deville-lès-Rouen (route de Dieppe), Sotteville-lès-Rouen (cimetière, etc), Petit-Quevilly.

Nombre de dispositifs touchés : 25 obstacles urbains enrubannés puis barbouillés.

Propriétaire(s) des obstacles urbains touchés : JCDecaux.

Nombre d’activistes : que 12 au total ! Eh oui, on espérait être plus nombreux !

Nombre approximatif de passants-spectateurs : de nombreux automobilistes, avec presque toujours des réactions de soutien fort sympathiques.

Nombre approximatif de journalistes présents : aucun ; la presse ne fut pas prévenue.

Nombre approximatif de policiers : une voiture de la police nationale puis un fourgon de la gendarmerie sont passés, sans s’arrêter.

Faits particuliers : nous avions chacun un gilet jaune de la sécurité routière ces visuels ont eu toute leur importance pour que l’action soit remarquée des automobilistes et pour que nous ne soyons pas considérés comme des délinquants. Sous le cellophane, chaque fois un A4 mentionnait le 50 x 70 et que ce recouvrement était l’œuvre des déboulonneurs de Rouen, avec l’indication du site national. Notre regret : les 2 équipes en vélo auraient bien continué l’action une heure de plus. Le repérage effectué les jours précédents fut précieux. La soirée s’est terminée tard dans la nuit avec des tartes aux fruits chez l’une d’entre nous.

24h après l’action, 24 obstacles urbains étaient toujours enrubannés.

48h après, encore 20 !

72h après, encore une douzaine !

4 jours plus tard, encore 4 !

Nous recommencerons ce type d’action tant elle a plu au groupe de Rouen.

Les photos sont ici



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton