Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Paris > Historique : relaxe pour huit déboulonneurs

Historique : relaxe pour huit déboulonneurs

Article publié le vendredi 2 avril 2010

Communiqué de presse



MAJ 11 avril : les attendus sont disponibles

C’est un jugement historique que vient de rendre le tribunal de grande instance de Paris. Les huit prévenus ayant barbouillé 5 panneaux publicitaires sur les Champs-Elysées en janvier 2008 ont tous été relaxés.

Le Collectif des déboulonneurs de Paris annonce un moratoire sur ses actions de barbouillage. La balle est maintenant très clairement dans le camp des pouvoirs politiques.

A la sortie du tribunal, quinze membres du collectif se sont immédiatement rendus à l’Hôtel de Rocquelaure (secrétariat d’Etat à l’Ecologie). Nous avons été reçus par le cabinet de Mme Jouanno. Alors que l’examen de la loi Grenelle II est actuellement en cours au sein des commissions de l’Assemblée Nationale, et alors que de nouvelles dérogations pour les afficheurs ont été votées au Sénat en octobre, le gouvernement a ici une occasion parfaite de mettre en oeuvre ce qu’il clame publiquement.

Nos revendications à très court terme sont les suivantes :
- abandon pur et simple des dérogations votées au Sénat
- reprise des discussions sur le pouvoir de police de l’affichage et sur les sanctions encourus pour dispositifs illégaux
- ouverture de discussions sur tous les nouveaux dispositifs publicitaires profitant actuellement d’un vide juridique (écrans animés, écrans espions avec caméras cachées, …)
- nous demandons au gouvernement de s’exprimer publiquement sur la question et de justifier ses choix et orientations

Le cabinet de Mme Jouanno s’est engagé à mettre en place une réunion de travail avec les associations sur ces points avant le début de l’examen du texte à l’Assemblée Nationale le 4 mai. La date de cette réunion sera communiquée la semaine prochaine.

A plus long terme, nos revendications restent inchangées :
- ouverture d’un large débat sur la place de la publicité dans l’espace public
- reconnaissance de la liberté de réception (réduction des formats et densités des dispositifs)
- interdiction des dispositifs consommant de l’énergie

Cette victoire est dédiée à David.

Article disponible aussi sur http://paris.indymedia.org



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton