Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Paris > Pari tenu : l’action des Déboulonneurs était vraiment extraordinaire

Pari tenu : l’action des Déboulonneurs était vraiment extraordinaire

Article publié le dimanche 25 novembre 2012

L’action de désobéissance civile des Déboulonneurs du samedi 24 novembre 2012 a été marquée par une grande mobilisation : 90 spectateurs et 17 barbouilleurs ont montré leur détermination à déboulonner le système publicitaire. Résultat : 23 panneaux publicitaires (essentiellement des écrans) ont été barbouillés avec des messages tels que « La pub pollue nos rêves » « La pub nous filme, je refuse, refusons », « Légitime réponse », « Pub = danger ».

Le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale grâce à la Fanfare invisible et à l’Église de la Très Sainte Consommation.

– date : samedi 24 novembre 2012

– lieu : gare Saint-Lazare (Paris)

– heure : 16 heures

– nombre de panneaux barbouillés (écrans vidéo ou déroulants) : 23

– propriétaires des panneaux barbouillés : Média Transports (ex-Métrobus)

– nombre de barbouilleurs : 17

– nombre de spectateurs : 90, dont Danielle Simonnet (conseillère de Paris, 20e arr., secrétaire nationale du Parti de gauche), de Jean-François Pelissier (élu sur la liste Front de gauche et Alternatifs à la Région Île-de-France et membre de l’exécutif national des Alternatifs), et d’une élue verte du 18e arr.

– nombre de journalistes : 7 (France Inter, France Info, RTL, RFI, Reporterre, Télé Bocal, Inrockuptibles)

– police : plusieurs brigades arrivées après le début de l’action (Police nationale, Sécurité ferroviaire, Gendarmerie), rendues folles par la complexité de notre cas (certains barbouilleurs menottés sans être interrogés, d’autres interrogés sans être menottés, d’autres repoussés physiquement du commissariat où ils venaient se dénoncer, car de police prévu pour embarquer tout le monde et reparti à vide, etc.). Sur les 17 barbouilleurs, seuls 4 ont été auditionnés par un officier de police judiciaire. Sept personnes sont convoquées pour le mercredi 28 novembre 2012, et les 6 restantes font les démarches nécessaires pour être auditionnées et assumer pleinement leur action.



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton