Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Paris > Compte rendu de la 62ème action du Collectif des Déboulonneurs et (...)

Compte rendu de la 62ème action du Collectif des Déboulonneurs et Déboulonneuses de Paris

Action du 30 novembre 2013 à Paris gare du Nord

Article publié le jeudi 5 décembre 2013

Cette action de désobéissance civile contre le système publicitaire avait pour objectif d’alerter la population sur l’envahissement de l’espace public par les écrans publicitaires numériques. Ces supports publicitaires étant encore plus agressifs, encore plus polluants, encore plus énergivores, encore plus liberticides que les autres modèles déjà existants.

Le Collectif des Déboulonneurs et Déboulonneuses demande l’interdiction des écrans publicitaires dans l’espace public et la réduction de la taille des affiches à 50x70cm.

Samedi 30 novembre 2013 à 15h, une soixantaine de sympathisant-e-s et de militant-e-s (dont un conseiller régional Alternatifs avec son écharpe : Jean-François Pellissier) se sont retrouvés place Franz Liszt en compagnie de la Fanfare invisible et de la Brigade activiste des clowns (BAC), ami-e-s indispensables pour donner à cette action toute sa dimension humaine, non violente, pacifique et sympathique et permettre par là même de toucher et interloquer davantage de passants. Cinq journalistes étaient également présents (dont Télé BOCAL), ainsi que des étudiants en sociologie et en journalisme.

Le joyeux cortège s’est mis en route vers la gare du Nord (dans la verrière qui donne sur les voies banlieue) où 5 barbouilleuses et 6 barbouilleurs sont entrés en action sur des écrans publicitaires type ACL appartenant à la société MédiaGare. Ces écrans diffusent en boucle et en simultané dans toute la gare des réclames animées. On pouvait alors y voir tantôt une réclame animée pour des gâteaux industriels visant directement les enfants (les petits personnages animés sont à leur hauteur et la marque est à celle des parents), tantôt des femmes dans des postures racoleuses pour promouvoir une marque de vêtements (qui par ailleurs exploite dans des conditions déplorables des ouvriers au Bangladesh ou plus dernièrement en Éthiopie).

Ils et elles y ont inscrit à l’aide de bombes aérosols des messages tels que :

"Oui à l’information",

"Dignité Urbaine",

"La publicité pollue nos rêves",

"Trop d’intérêts privés dans l’espace public"

"Agression visuelle"

"Trop de lavage de cerveau"

"Pub numérique = Violence économique"

"La pub tue"

"50*70" (pour réclamer la réduction de la taille des affiches publicitaires à 50 cm par 70 cm, soit la taille de l’affichage associatif)

"Pollution visuelle et mentale"

"A qui profite la pub ?"

"Libérez nos regards"

Les 11 personnes qui ont barbouillé ont été interpellées, sous les applaudissements et les chansons, et après un premier contrôle d’identité au poste de police de la gare de Nord, elles ont été transférées à l’hôtel de police du IVème arrondissement (27 boulevard Bourdon).

Leur sortie du poste de gare du Nord s’est faite sous haute escorte des Clowns et de la police (une vingtaine d’agents de la police nationale et de la sûreté ferroviaire).

Ces personnes ont ensuite été auditionnées par la police judiciaire dans le cadre des poursuites ayant été engagées à leur encontre à savoir "dégradations de bien public en réunion". Quid du bien "public" en question et de son utilité prétendument publique ?

Le dossier sera transmis au procureur de la république qui décidera de la suite à donner à l’affaire.

Merci à toutes et tous, les sympathisants, les passants curieux, la BAC et la Fanfare invisible.

Le Collectif des Déboulonneurs et Déboulonneuses de Paris.

Vidéos :

ACTION ANTIPUB

Opération Réussie !!!



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton