Site dédié à la publication d'informations communiquées par le Collectif des déboulonneurs. En aucun cas ce site n'appelle à des actions illégales.

english - Soutien aux déboulonneurs spanish - Soutien aux déboulonneurs



flux RSS - Soutien aux déboulonneurs $nbsp;

Accueil du site > Paris > 63ème action parisienne samedi 15 novembre 2014

63ème action parisienne samedi 15 novembre 2014

Communiqué de presse

Article publié le jeudi 30 octobre 2014

Action de désobéissance civile du Collectif des Déboulonneurs de Paris - Contre le système publicitaire, samedi 15 novembre 2014, 17h, rendez-vous place du Bataillon-du-pacifique, métro ligne 6, M° Bercy, sortie 1

Le Collectif des Déboulonneurs lutte depuis 2005 contre le système publicitaire dans plusieurs villes de France, à travers des actions de désobéissance civile. Samedi 15 novembre 2014 aura lieu une action de barbouillage de dispositifs publicitaires, par le collectif parisien.

Pourquoi lutter contre le système publicitaire dans l’espace public ?

Le système publicitaire est un puissant lobby qui impose la surpublicité dans les espaces publics sans notre consentement. Cela constitue une agression visuelle, un matraquage, ainsi qu’une sollicitation permanente. Et derrière ces images se cachent des procédés de manipulation pour nous faire surconsommer, la promotion de produits issus de l’exploitation de personnes précaires et de ressources naturelles raréfiées - exploitation qui est de plus une source de pollution - , la diffusion de normes publicitaires valorisant le sexisme, la concurrence, la compétition, la vitesse, l’égoïsme. Le collectif des Déboulonneurs défend la liberté de réception : être libre de choisir les messages que l’on veut recevoir ou non, plutôt que de les voir s’imposer à nous.

Des nouveaux dispositifs plus dangereux

Les écrans publicitaires déployés dans le métro parisien et dans certaines gares en France s’apprêtent à envahir presque tous nos espaces publics. Le gouvernement et le parlement ont systématiquement refusé d’aborder la question des nouvelles technologies publicitaires lors des travaux du Grenelle II. Agression publicitaire supplémentaire, pollution visuelle indéniable, libertés individuelles bafouées (capteurs espions analysant les comportements des passants) et aberration écologique (consommation énergétique de trois foyers moyens, émission de 10 fois plus de CO2 qu’une affiche 4×3m), ce type de dispositif doit purement et simplement être interdit. Nous n’en voulons ni dans le métro, ni ailleurs.

Les déboulonneurs relaxés : l’état de nécessité reconnu

Lors du procès d’une action du collectif, en mars 2013, le tribunal a relaxé les six prévenus au nom de l’état de nécessité. En effet, la justice a reconnu à cette occasion que la publicité représente une contrainte morale à laquelle on ne peut pas échapper, qu’elle représente un danger imminent pour la société, et que les moyens employés par les déboulonneurs pour s’en défendre étaient bel et bien proportionnés. Le parquet n’a pas fait appel.

Nous demandons :

- au gouvernement de rédiger des décrets qui protègent réellement les paysages et notre liberté de réception en imposant que les surfaces dédiées à la publicité n’excèdent pas 2 m2 et que les affiches aient un format de 50cm x 70cm maximum

- à la RATP de retirer tous les écrans numériques actuellement déployés et d’engager une réelle concertation sur la place de la publicité dans ses couloirs. L’objectif de dispositifs de 2m2 supportant des affiches de 50 x 70cm est parfaitement réaliste en sous-sol comme en surface (voir par exemple les affiches pour les spectacles de théâtre). Prenons exemple sur le métro de Stockholm.

- à la mairie de Paris de revoir son projet de règlement local de publicité(RLP) et de faire de la ville un exemple mondial, au même rang que l’a été São Paulo (Brésil) pour ses rues dépolluées, en satisfaisant les revendications de notre collectif,

- aux élus locaux de remédier aux dérives du Grenelle en instaurant des RLP interdisant les écrans numériques et limitant drastiquement les publicités sur bâche, ou, à défaut, en refusant systématiquement toute demande d’autorisation pour de tels dispositifs.

Festival antipub "Démarquons-nous"

Cette action se tient lors du premier festival antipub de Paris. Ce festival, co-organisé par Résistance à l’Agression Publicitaire, ainsi que les collectifs des Reposeurs et des Déboulonneurs, Paysages de France, l’Église de la Très Sainte Consommation et Casseurs de Pub, s’articulera autour de rencontres, de spectacles et d’actions. Il se tiendra du 13 au 16 novembre 2014. Plus d’informations sur antipub.org

Contact presse : 07 58 16 29 49



Site utilisant SPIP - Hébergement Ouvaton